Archives mensuelles : juillet 2019

The Witcher Netflix

The Witcher s’apprête à nous charmer avec sa série TV

The Witcher s’apprête à envahir nos salons prochainement fin 2019 ou début 2020. Une série évènement pour les nombreux fans de la saga ayant déjà eu l’occasion de suivre les histoires de Geralt de Riv dans la trilogie de jeux vidéo développés par le studio CD Projekt. La série surfe clairement sur l’énorme succès du 3ème volet The Witcher : Wild Hunt pour se frayer un chemin vers les dévoreurs de séries que nous sommes, avec plusieurs sérieux arguments dans sa besace.

 

Une adaptation du livre d’Andrzej Sapkowski

Non pas que les jeux soient mauvais, loin de là ils sont excellents ! Mais le projet est bien d’utiliser le roman comme matériau de base. Cela permet de puiser plus largement dans l’univers du sorceleur, sans subir la comparaison inévitable aux jeux vidéo ayant vu le jour qui s’est lui-même inspiré du bouquin. Il faut s’en écarter pour proposer réellement une autre expérience, dans la même veine mais différente. Pour le moment, une première saison de huit épisodes est prévue.

 

Une série Netflix avec Henry Cavill

Le géant américain a eu du flair en finançant ce projet d’adaptation. Avec Netflix c’est l’assurance d’avoir le budget nécessaire pour mettre en image cet univers si particulier mêlant références médiévales et fantastiques.

La série se paie un acteur très en vogue / forme ces derniers mois pour le rôle-titre : Henry Cavill. En effet, après avoir endossé le rôle de Charles Brandon dans les Tudors, de Superman, d’un agent secret très spécial chez Guy Ritchie, ou d’un agent de la CIA donnant du fil à retordre à Tom Cruise dans le dernier Mission Impossible Fallout.

L’acteur a tout à fait la carrure pour incarner Geralt. Si son annonce au départ avait laissé de nombreux fans dans un état de doute intense, la dernière bande-annonce devrait largement les rassurer tant il sait donner l’intensité nécessaire à son personnage.

 

Un univers heroic fantasy riche en possibilités

Mais qui est donc Geralt de Riv ? C’est un sorceleur, autrement dit un chasseur de monstres redoutable en échange d’une bonne somme d’argent. Il a subi un entraînement particulier à base de mutagènes lui conférant des pouvoirs surnaturels comme repousser des objets, voir dans la nuit, lancer du feu, créer une bulle de protection, charmer les esprits fragiles, poser des glyphes, etc. Toutes ces mutations conférant force, dextérité, régénération ne sont pas sans conséquence puisqu’un sorceleur devient stérile une fois sont entraînement terminé. Pour confectionner les potions nécessaires à l’usage de certains pouvoirs, le sorceleur possède d’excellentes compétences en herboristerie.

The Witcher est riche de sa galerie de personnages en tout genre : humain, sorceleur, elfes, sorcières, vampires, etc. C’est également un bestiaire très fourni avec des noyadés, loups, goules, spectres, insectoïdes, draconides, mutants, etc.

Geralt utilise soit une épée en acier très efficace contre les humains et les animaux hostiles, soit une épée en argent contre les créatures magiques et les monstres.

Il serait très inopportun de ne pas aborder le compagnon de route de Geralt : Ablette, fidèle cheval qui l’accompagne durant toutes ses aventures !

Mais The Witcher ne serait rien sans ses combats brutaux, sa magie, et son ambiance particulièrement mature. Dernier point que la showrunneuse Lauren Schmidt Hissrich compte bien respecter !

 

facebooktwittergoogle_pluspinterest
adaptation Netflix Sandman

L’adaptation Sandman débarque sur Netflix !

Ce n’est plus une rumeur, oui, l’adaptation du comics Sandman verra bien le jour sous forme de série Netflix très prochainement. De plus, le cultissime comics book serait en passe de devenir la série DC la plus chère jamais produite…

L’œuvre signée Neil Gaiman est enfin adaptée mais cette fois-ci, sous forme de série et sera co-produite par l’auteur et scénariste David S. Goyer.

Après maintes et maintes tentatives (ratées) de la part du studio, l’avenir de Sandman restait flou et incertain. En effet comme l’avait rétorqué Gaiman lors du Comic-Con en 2007, «  « Je préférerais ne voir aucun film Sandman tourné qu’un mauvais film Sandman »  d’où l’avortement de l’adaptation cinématographique.

 

Le marchand de sable va passer

Sandman ce sont 75 numéros publiés de 1989 à1996, autant dire que l’adaptation est très attendue par les fans de l’univers de Neil Gaiman, redoutable dans son domaine. Désires devenus réalité grâce à la collaboration de Netflix avec Warner Bros Television.

La somme exacte du deal n’ayant pas été dévoilée, on se doute du budget assez conséquent débloqué pour une adaptation aussi graphiquement complexe.  D’autant plus que le magazine The Hollywood Reporter a qualifié cette somme de « massive », les fans s’attendent à côtoyer la perfection. Il s’agirait même de la série TV la plus chère que DC ait faite.

 

Budget colossal pour une série jugée inadaptable

Pour cette adaptation, Gaiman et de David S. Goyer sont tous deux nommées producteurs délégués du show. Mais pour le moment, on ignore quelle forme pendra cette nouvelle série, d’autant plus qu’il va falloir rester patient, les informations sont encore bien trop légères. En effet, la série étant actuellement en développement, le nombre d’épisodes n’a pas encore été communiqué et  la date de diffusion non plus… Il va falloir du temps avant d’en découvrir les premières images, mais ce qui est sûr, aujourd’hui, c’est que nous retrouverons prochainement le mythique Sandman sur nos écrans. Pour les impatients, nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir ou de redécouvrir l’œuvre originale écrite par Neil Gaiman dans les années 90 et dessinée par de nombreux illustrateurs.

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Spiderman : Far From Home s’impose au box-office Français

Spider-man : Far From Home s’impose au box-office Français

! ATTENTION ! Si vous n’avez pas vu l’ultime volet de Spider-man, nous vous déconseillons de lire cet article qui dévoile plusieurs éléments de l’intrigue.

Avec un total de 1.3 million de spectateurs pour sa première semaine d’exploitation dans au total plus de 830 salles de cinéma, c’est sans surprise que notre homme araignée favoris s’impose en tant que leader du box-office français !

Mise en bouche

Le film reprend l’histoire de Spider-man après la terrible fin d’Avengers : Endgame lorsque celui-ci effectue un séjour touristique en Europe avec son lycée. L’avenir du jeune Peter Parker s’annonce compliqué puisqu’il a choisi d’oublier son statut de super héros pendant un temps après la terrible épreuve qu’il a subit dernièrement aux côtés des Avengers… Mais c’est sans compter sur l’apparition d’un nouveau super méchant bien décidé à révéler la véritable identité de celui-ci…

Spider-man : Far From Home, vers un nouvel exploit mondial ?

Déjà plébiscité par la presse américaine lors de son avant-première mercredi 19 Juin dernier, les studios Marvel continuent leur ascension avec ce nouveau volet après l’époustouflante entrée au box-office d’Avenger : Endgame fin Avril 2019.

En salle depuis le  3 juillet dernier, le nouveau long métrage de Jon Watts signe le 4ème meilleur démarrage de l’année. De plus, selon les chiffres publiés ce week-end  par la société Exhibitor Relations, Spider-man reste leader au box-office nord-américain devançant notamment le célèbre monument « Toy Story 4 ».  Actuellement à la tête de près de 847 millions de dollars à travers le monde, l’homme araignée, aujourd’hui interprété par Tom Holland est sur la bonne voie pour battre le record de son prédécesseur Toby Maguire dans Spider-man 3 sorti en 2007 et ayant quant à lui rassemblé un total de 890 millions de dollars

Qui retrouve-t-on au casting ?

Pour les « principaux » nous retrouverons Tom Holland dans le rôle de Peter Parker ou encore Samuel Lee Jackson dans celui de Nicky Fury. Mais ce sera aussi l’occasion de découvrir de nouveaux personnages comme celui de Quentin Beck alias Mysterio, le maître de l’illusion, interprété par le célèbre Jake Gyllenhaal ou encore Zendaya dans le rôle de MJ (Michelle Jones) coup de cœur de Peter Parker…

Cet ultime volet nous promet bien des surprises ainsi que de beaux effets spéciaux. D’autant plus qu’il semble mettre tout le monde d’accord, entre surprise du scénario et le choix d’un casting brillant, Marvel a misé sur un pari gagnant…

 

 

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Japan expo

La Japan expo a fêté ses 20 ans, retour sur un week-end au rythme de la Pop culture Japonaise !

Cela fait maintenant 20 ans que la Japan expo nous propose une multitude de mangas, d’animés, de dédicaces, de figurines, de jeux vidéo, de cosplays, d’avant-premières, de master class ou encore d’ateliers de calligraphies en tout genre…

Nous la retrouvons cette année pour une nouvelle édition avec des organisateurs qui ont vu encore plus grand pour l’anniversaire le plus attendu des fans de la Pop culture Japonaise.

Retour sur un succès grandissant

Rendez-vous annuel au Parc expo de Villepinte et devenu depuis peu le 3ème plus gros salon français en termes de fréquentation quotidienne,il a battu son plein ce week-end du 4 au 7 juillet 2019.

En 20 ans seulement, la Japan expo s’est imposée comme étant l’un des salons les plus imposants de France. En passant d’un « modeste » 3 000 visiteurs à plus de 240 000 festivaliers en un temps record, le salon est devenu à ce jour l’événement incontournable d’Europe en ce qui concerne la Pop culture Japonaise.

Avec une moyenne de plus de 60 000 visiteurs par jour, la Japan expo représente l’évènement de l’année pour les fans de mangas et pour plus particulièrement ceux adeptes de la culture Japonaise.

Au programme cette année

Toujours des incontournables au programme, entre spectacles, jeux et animations, il y en a eu pour tous les goûts.

Des « guest » et invités

Des centaines d’invités en dédicace et conférence dont des légendes pour les 20 ans de l’expo… Nous avons donc eu droit à l’honorable présence de Leiji Matsumoto créateur du célébrissime Albator, Gô Nagai créateur de l’inoubliable Goldorak et Yoshiyuki Tomino créateur de Mobile Suit Gundam.
Et bien d’autres mangaka, professionnels de l’animation, chara-designers, illustrateurs, créateurs de jeux vidéo, producteurs, musiciens, chanteurs, compositeurs étaient aussi de la partie…

Des animations à la hauteur de l’évènement

Comme chaque année nous avons été gâtés en termes d’animations avec plus de 680 évènements comprenant des défilés de cosplays impressionnants et spectacles traditionnels, des showcases de musique ou encore des performances de matchs de catch…

Mais ce n’est pas tout, des animations et des jeux nous ont bien diverti : entre ateliers traditionnels, jeux vidéo, quiz, concours et autres goodies, des centaines de participants et exposants ont proposé de vous faire découvrir leur univers à travers des mondes bien distincts.

Sports et arts martiaux

Les arts martiaux et sport y ont été mis à l’honneur, le but était de faire découvrir de nombreuses disciplines, avec un espace entièrement dédié aux clubs d’arts martiaux pour des démonstrations et initiations dans les règles de l’art Japonais.

Diffusion d’animés

Nous avons pu y découvrir des animés en avant-première et en exclusivité pour un avant-goût des prochaines productions et licences bientôt disponibles en France !

Côté mode

Designer, jeunes stylistes, et grandes marques de mode tokyoïte se sont imposés lors des défilés prévus à cet effet.

Jeux vidéo

Enfin, la pierre angulaire et élément phare de la Pop culture japonaise de l’expo reste le domaine du jeu vidéo. C’est pourquoi il occupe depuis des années une place de choix au sein de la Japan Expo. Ainsi, de nombreux stands ont été dédiés et mis à la disposition des visiteurs, avec l’organisation de tournois entre les visiteurs et découverte des dernières sorties de jeux vidéo en exclu !

facebooktwittergoogle_pluspinterest