Archives mensuelles : août 2019

ALITA

Alita battle Angel

Alita Battle Angel, une adaptation réussie ?

 

L’adaptation de mangas en film a toujours été l’une des prouesses les plus difficiles du cinéma hollywoodien. En effet, trouver des acteurs capables d’interpréter des personnages de fiction, n’est pas chose aisée. De plus, retranscrire un univers visuel, qui est esthétique en dessin, mais qui finalement n’aurait aucune cohérence dans le monde réel, est souvent la cause de la débâcle de ce type d’adaptation. Tel fut le cas d’Alita Battle Angel, film de Robert Rodriguez, lors de la découverte du character design du personnage. En effet, les yeux très larges (qui sont normaux dans un manga) du personnage ont fait rugir plus d’un fan, une fois adaptés sur un personnage plus « réel » pour les besoins du cinéma. Néanmoins le design du personnage reste fidèle à l’original, comme l’est sa figurine. Mais, qu’en est-il du film en lui-même ?

 

L’histoire d’Alita Battle Angel

Ce film est donc l’adaptation du manga Gunnm créé et dessiné par Yukito Kishiro et sera, comme Ghost in The Shell, sujet à de nombreuses critiques de la part des fans de manga. Dr Dyson Ido, est un savant spécialisé dans la création de prothèses et la réparation de cyborgs et andro-cyborgs. Il découvre dans une décharge, en recherchant des objets abandonnés mais réutilisables, la colonne vertébrale d’un androïde féminin. Il décide alors de la ramener chez lui et de créer un cyborg, en adaptant sa trouvaille aux prothèses qu’il avait créé pour sa fille handicapée, tuée auparavant par un cambrioleur. Une fois la réparation du cyborg effectuée, il décide de l’appeler Alita, du même nom que sa fille. Complètement amnésique, l’androïde possédant un charme plutôt humain, possède une particularité. Une fois soumise à un certain stress représentant un danger, elle se met en mode « combat » et des flashbacks lui révèlent qu’elle était autrefois un robot de guerre très puissant. Nous verrons donc l’évolution du personnage, de sa phase d’enfant stupéfait, vers sa phase d’adolescente morose pour finir sur sa phase de pré-adulte rebelle à la recherche de son identité et de sensations fortes pour activer ses flashbacks. La trame principale reste assez intéressante malgré un antagoniste assez « enfantin » et une fin menant à un cliffhanger qui laisse peut-être entrevoir une suite… ou une frustration sans fin.

 

Réception générale

Alita Battle Angel est un film qui aura coûté près de 200 millions de dollars et dont la qualité visuelle est très soignée. Cette qualité 3D se rapproche de la figurine  du personnage. Il a par contre été boudé par les cinéphiles américains et canadiens, car n’aurait rapport que 85 millions contre, à titre de comparaison, 700 millions pour Black Panther. Le box-office chinois a par contre été plus réceptif au charme de l’androïde et a permis à l’adaptation d’encaisser dans les environs des 130 millions de dollars. Dans l’ensemble, c’est-à-dire au box-office mondial, 400 millions de dollars ont été engrangés, de quoi permettre aux producteurs et au studio (mais de peu) de rentrer dans leurs frais. Étant donné que ce film n’a pas rencontré le succès escompté dans les salles, il sera difficile pour les producteurs d’investir sur une suite. Néanmoins un petit espoir est permis, étant donné que d’autres adaptations dont la réception fut mitigée ont bien bénéficié d’une suite. Comme le dit l’adage, qui vivra verra.

 

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Retour en enfance : Les studios Walt Disney-Pixar nous ont bien gâtés cet été

Retour en enfance : Les studios Walt Disney-Pixar nous ont bien gâtés cet été

Les studios Disney-Pixar, nous offrent un été placé sous le signe de l’enfance… Entre la récente sortie de « Toy story 4 » et celle du remake du « Roi Lion« , les studios restent leader du box-office nord-américain devançant même un certain « Quentin Tarantino« …

 

Retour détonnant pour nos jouets préférés

« Toy story 4«  semble avoir trouvé son happy-end ! Après presque 10 ans d’attente et de spéculations autour du retour de nos jouets préférés, pour « Josh Cooley », il était temps de clôturer le film en beauté, même si celui-ci avait trouvé une conclusion magistrale lors du troisième volet sortit en 2010. Ils reviennent plus resplendissants que jamais, portés par les avancées technologiques des studios « PIXAR » !

 

Des fans toujours au rendez-vous ?

La question qui nous vient à l’esprit quelque temps après la sortie du film dans les salles obscures, est : Est-ce que « Toy story » a gardé toute sa magie évitant ainsi le piège de la suite de trop, ou s’est-elle essoufflée avec le temps ?

Avec un épisode qui s’inscrit dans la continuité des épisodes précédents, c’était un pari risqué pour la production qui avait fait « mouche » avec « Toy story 3« . En tirant le meilleur de toute la saga, « Pixar » avait proposé une fin nostalgique en abordant le thème de la fin de l’enfance et donc de celui des jouets qui l’ont bordé.  Pour les fans, « Toy story 3 » a su terminer l’histoire tout en apportant une ouverture avec la voisine du petit Andy (devenu grand), qui récupère les jouets de celui-ci pour une nouvelle vie et la boucle était bouclée.

Cependant, nous ne nous attendions pas à ce que nos spéculations autour d’un potentiel retour, deviennent réalité dans un quatrième volet, qui, avouons-le, a été moins marquant sur la fin que le troisième…

 

Déja de sérieux « concurrents »

Toutefois, après la sortie de « Spider-man : Far from home » et du « Roi Lion », « Toy Story 4 »  tient le cap avec un total de 375 millions de dollars de recettes depuis sa sortie le 21 Juin  dernier et s’octroie la place de premier de la classe au box-office américain mi- juillet.  Reste à voir, si les jeux ne tendent pas à s’inverser d’ici la fin de l’été…surtout avec la récente sortie de « Spider-man : Far from home » et du « Roi Lion » ayant réalisés tous deux un démarrage en salles plus que satisfaisant voir, extrêmement impressionnant !

 

« Toy Story 4″, dès lors devancé par « Le Roi Lion » ?

Penchons-nous sur une autre « folie » de l’été signée les studios « Disney-Pixar »… Il s’agit de la nouvelle version du « Roi Lion » en prises de vue réelles très attendue par les fans. Avec pas moins de 185 millions de dollars de recettes pour sa première semaine d’exploitation, nous assistons, ici, au deuxième meilleur démarrage de l’année ainsi qu’au septième meilleur de l’histoire ! Grâce à cela, le film se classe dès lors très largement en tête du box-office nord-américain pour le weekend du 19 au 21 juillet, surpassant ainsi le célèbre « Toy Story » !

 

« Le Roi Lion » plus fort que Tarantino

Avec ce démarrage, « Le Roi Lion » nargue même le célèbre « Quentin Tarantino » en conservant sa place de  leader au box-office nord-américain malgré un bon démarrage du film « Once Upon a Time in… Hollywood » selon les chiffres de la société spécialisée « Exhibitor Relations » publiés lundi dernier. Depuis deux semaines on comptabilise, lors, plus de 350 millions de dollars de recettes pour le retour de notre petit lionceau, beaucoup mieux que les 41,1 millions obtenus par le nouveau « Tarantino » ce qui reste tout de même le meilleur démarrage de sa carrière.

Disney reste plus fort que tout et domine. Un été placé sous un signe nostalgique qui nous permet de retomber en enfance le temps d’un instant pour le plus grand bonheur de tous…

facebooktwittergoogle_pluspinterest