Steve Ditko, un dessinateur de génie

21 septembre 2018
/
admin
Catégories :
  • Comics,
Steve Ditko

Comment évoquer l’univers des comics sans parler de Steve Ditko ? Comment pourrions-nous passer sous silence la mort, le 29 juin dernier, de ce dessinateur et scénariste à la touche si particulière, au style si enlevé ? Né le 2 novembre 1927 à Johnstown en Pennsylvanie, il a été de ceux qui par leur audace et leur talent ont su donner à Marvel ses lettres de noblesse. Spiderman ou encore Docteur Strange (pour ne citer qu’eux) ont pris vie sous la plume acérée d’un artiste à l’esthétique neuve, innovante, au service de l’expression.

 

 

Les comics, passion d’une vie d’artiste

 

Steve Ditko, diplômé de la Cartoonists and Illustrators School, au sein de laquelle il étudie sous la direction de l’encreur de Batman (Jerry Robinson), commence à travailler professionnellement en 1953. Traitant de thématiques diverses telles que l’horreur, la science-fiction ou l’intrigue policière, les premières bandes dessinées auxquels il prête ses talents lui permettent de se confronter aux exigences du marché. Charlton, Harvey, DC, de nombreuses maisons d’édition font appel à ses services, dont Atlas (future Marvel) qui saura donner aux artistes Jack Kirby, Stan Lee et bien sûr Ditko, une portée internationale.

C’est d’ailleurs avec Stan Lee qu’il s’associera afin de mettre sur pied le célèbre et inimitable Spiderman, qui est présenté pour la première fois en août 1962 dans Amazing Fantasy # 15. Le trio Kirby-Lee-Ditko, à l’imagination et à la créativité sans borne, constitue alors le cœur d’innovation de cette époque que l’on appelle aujourd’hui l’âge d’argent des comics (1961-1973). Le Docteur Strange, figure remarquable apparue dans Strange Tales # 110 et imaginée par Ditko, voit aussi le jour durant cette période bénie pour la firme Marvel. Espaces psychédéliques et contours surréalistes s’entremêlent alors pour donner au magazine une teneur tout à fait singulière, révélatrice d’une originalité, d’une pertinence artistique.

Animé par un désir d’expression et de liberté, Ditko s’orientera petit à petit vers les chemins de l’indépendance, bien qu’il soit toujours resté en contact avec diverses maisons d’édition. Parmi les chefs d’œuvres d’une carrière au combien prolifique, l’inclassable Mr. A semble avoir été la création la plus personnelle, la plus osée mais peut-être aussi la plus authentique de l’artiste américain.

 

 

Le style singulier d’un dessinateur hors norme

 

Il est indéniable que Steve Ditko a contribué à développer et élargir les potentialités de la bande dessinée américaine. Cet art, devenu véritable transport d’idées, d’opinions, de philosophies, se retrouve alors renouvelé, transcendé. Il est intéressant de noter que les personnages qu’il a fait naître, se font Homme et portent le poids d’une existence. De par ses dessins aux angles parfois expressionnistes, aux contours souvent mystiques, il a su exprimer dans leurs complexités toutes les ambiguïtés d’une vie de dessinateur surdoué.

facebooktwittergoogle_pluspinterest