Archives du mot-clé Death Note

Scène du film Death Note

Toutes les informations sur le film Death Note

Projeté en avant-première le 24 août 2017 durant un festival cinématographique à Londres, Death Note, ou le « Carnet de la Mort » en français est un thriller fantastique réalisé par Adam Wingard. Il s’agit du live-action du manga éponyme écrit par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata et qui a été publié au Japon de 2003 à 2006.

Synopsis du film

Cette adaptation cinématographique met en scène Light Turner, un jeune étudiant en droit, surdoué qui rêve secrètement de devenir le bras armé de la justice comme son père James Turner. L’étudiant finit alors par tomber sur un mystérieux carnet qui lui procure la possibilité d’ôter la vie de n’importe qui, et de la manière qu’il le souhaite, et cela, avec pour seules informations, le visage, le nom et le prénom de la future victime.

Light commence alors une vendetta personnelle en compagnie de sa petite amie Mia. Enivré par un sentiment de puissance Light tue toutes les personnes qu’il estime indignes et se fait appeler Kira. Mais un homme va se tenir face au justicier en herbe. Il s’agit d’un homme capable de résoudre les affaires les plus complexes. Cet homme n’est autre que L. Alors que Light joue à Dieu, L fera tout son possible pour l’arrêter et comprendre comment les pires criminels du monde sont assassinés. Le gagnant est celui qui trouvera en premier l’identité de l’autre.

Death Note a-t-il respecté le manga ?

En quelque sorte, le film a respecté les principes de base que les fans ont aperçus dans le manga. En effet, le carnet arrive dans le monde des mortels et échoue entre les mains d’un étudiant qui obtient ensuite le pouvoir de tuer des gens.

Le réalisateur de film a pris soin de remanier les personnages qui diffèrent des originaux en quelques points. Light qui est le protagoniste principal, n’est pas japonais ni un lycée. Il est un étudiant en droit et sa mère a été abattue par un malfrat quelques années plus tôt.

Dans le manga, L ne dort pas, il est accro au sucre, possède d’étonnantes capacités de réflexion et se perche sur sa chaise au lieu de s’y asseoir. Dans le live-action, L est exactement comme ça, à un détail près, il est incarné par l’acteur afro-américain Lakeith Stanfield que l’on retrouvé dans Selma et States of Grace.

À la sortie des premières images du film, la maison de production Netflix s’est vue reprocher qu’aucun personnage asiatique n’apparaissait dans le film. Le réalisateur s’est défendu en disant qu’il avait bel et bien fait intervenir des acteurs d’horizons divers. Néanmoins, le Japon demeure sous représenté. L’acteur qui représente le continent asiatique dans le film est Paul Nakauchi qui incarne Watari, le mentor de Light.

Le dieu de la mort est incarné par Willem Dafoe, qui s’est pas mal débrouillé dans son rôle. N’oubliez pas que cet acteur a déjà incarné des méchants. On note même une brève ressemblance entre le bouffon vert et Ryuk.

facebooktwittergoogle_pluspinterest