Archives du mot-clé thanos

thanos marvel

Thanos, un méchant à la personnalité titanesque  

A l’instar de sa peau de couleur grise, la personnalité du dernier super méchant de l’univers Marvel, n’est ni tout-à-fait blanche, ni tout-à-fait noire. Thanos n’est pas seulement ce criminel génocidaire, avide de pouvoir, qui anéantit la moitié de la population de l’univers en un claquement de doigts. En effet, c’est aussi un être exclu par les siens depuis sa tendre enfance, agissant désespérément pour plaire à sa bien-aimée : la personnification même de la Mort. L’histoire du Titan Fou, largement imprégnée de tragique, mérite à bien des égards d’être contée.

Thanos, le mal-aimé

Le satellite de Saturne, Titan, a été colonisé par un peuple d’êtres Éternels. C’est sur cette planète que naît le futur grand adversaire des super-héros Marvel. Dès sa venue au monde, le nouveau-né inspire à sa propre famille le rejet et le dégoût, et se voit interdire l’avenir brillant que lui promettait sa naissance (son père, Mentor, dirige la colonie des Titans). Le syndrome de déviance dont il est porteur lui confère ce physique massif et jugé disgracieux : un corps imposant et lourd, une peau grise violacée et dure comme la roche.

Alors que son frère, Eros, est apprécié des siens, le jeune titan se renferme sur lui-même, pratiquant des expériences morbides sur des animaux, qui lui valent la visite de l’incarnation de la Mort. Seule compagne durant toute son adolescence, cette dernière devient l’objet d’un amour inconditionnel et désespéré. Et s’il se fait plus tard l’auteur de crimes atroces, l’adorateur de la Mort agit bien souvent dans l’espoir de rendre sa passion réciproque.

À la suite d’une énième expérience qui manque de coûter sa vie à la mère du titan mal-aimé, celui-ci est banni de sa propre planète. Il n’y reviendra qu’après un parcours de plus d’un siècle à travers l’univers, pour la bombarder d’armes nucléaires, massacrant la majorité de son peuple. La construction de cet être puissant, intelligent, mais aussi instable que psychologiquement ravagé, est explorée dans le comic book de Jason Aaron, L’Ascension de Thanos. C’est une œuvre qui, en revenant sur ses origines, met le Titan Fou à l’abri d’éventuels jugements manichéens simplistes.

Ses apparitions dans l’univers Marvel

Le personnage de Thanos a fait pour la première fois son apparition en bande-dessinée, en 1973, dans un numéro des comics Iron Man, sous la plume du scénariste et dessinateur Jim Starlin. Ce dernier tira son inspiration de plusieurs antagonistes de l’univers DC Comics, à savoir Metron et Darkseid. Quelques années s’écoulent avant que l’auteur décide de poursuivre l’histoire de ce méchant si charismatique.

En 1990, dans Silver Surfer 34, Starlin imagine le titan ressuscité par la Mort et investi par cette dernière d’une mission funèbre : aux yeux de la Mort, l’équilibre naturel entre la vie et la mort se trouve menacé au sein de l’univers, il s’agit de le restaurer. Découvrant l’existence et le pouvoir incommensurable des Pierres d’Infinité, le super-vilain entreprend de les réunir afin de conquérir une puissance extrême, l’autorisant à accomplir son dessein macabre : tuer la moitié des habitants de l’univers. Cette quête épique et la confrontation entre Thanos et l’ensemble des super-héros de l’univers Marvel, est à découvrir dans la « Trilogie de l’Infini » par le même Jim Starlin (Le Gant de l’Inifni, La Guerre de l’Infini, La Croisade de l’Infini). Cette histoire constitue précisément le sujet de la dernière adaptation au cinéma, Avengers: Infinty War.

Mais l’exploration d’une personnalité si complexe n’a pas lieu de s’arrêter là. Ce criminel génocidaire réserve bien des surprises pour les fans avides de découvertes. Le père adoptif de Gamora, fillette qu’il sauve d’un massacre pour l’éduquer en tueuse, désire vivre une retraite paisible dans une petite ferme. Une histoire aussi riche que la profondeur de sa psychologie est insondable.

facebooktwittergoogle_pluspinterest