Batman, son histoire

18 février 2018
/
admin
Catégories :
  • Comics,
batman

Un super-héros sans super pouvoir, Batman est sans conteste le plus populaire et le plus aimé de tous les protagonistes de l’univers DC Comics. Pour comprendre cet engouement général envers ce chevalier noir, revenons ensemble sur la genèse, la création de Batman. Comics, séries tv, films, jeux vidéo… On le retrouve partout et traverse les époques.

 Création du personnage

S’il fait partie des super-héros les plus connus, il n’est pour autant pas la première création de DC Comics. Son prédécesseur Superman a connu de beaux jours de gloire avant qu’il ne vienne au monde. La première apparition notable de Batman remonte en 1939. Deux personnes sont à l’origine de sa naissance : le dessinateur Bob Kane et le scénariste Bill Finger.

Il existe beaucoup de versions différentes de Batman et il a subi de nombreuses modifications au fil des années. Si les premières histoires sont assez violentes, DC Comics demande aux créateurs de modérer ses agissements afin de toucher un public plus large et plus jeune. Son physique et sa façon de punir se verront changés plusieurs fois. Cependant la base reste la même : un justicier masqué et solitaire qui fait régner l’ordre et la loi.

Le passé de Bruce Wayne

Le nom d’état civil de Batman est Bruce Wayne. Fils de riches entrepreneurs, il connait une enfance tranquille jusqu’à ses 8 ans, où sa vie bascule. Un soir, lorsque ses parents et lui se promènent dans les rues de Gotham, un malfrat nommé Joe Chill les interpelle pour leur soutirer de l’argent. L’altercation tourne mal puisque le garçon voit ses parents se faire tuer sous ses yeux. L’élément déclencheur est en place. Il éprouvera une telle haine et une telle injustice depuis ce tragique événement qu’il jure de se venger. Les méchants n’ont qu’à bien se tenir.

Batman, profession justicier de la nuit

Pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé, à savoir éradiquer de sa ville corrompue tous les criminels qui y sévissent, il est prêt à tout. Par des entraînements physiques intensifs tels que des arts martiaux et autres techniques de combat, son corps est une machine de guerre. La particularité de Batman est qu‘il ne possède pas de pouvoirs surnaturels. Il doit compter uniquement sur sa force mentale et physique pour venir à bout de ses ennemis. Son quartier général (la Batcave) se trouve sous le manoir familial. Moderne et équipé, ceci est le repaire de la haute-technologie. Mais que serait un super-héros sans ses super-gadgets ? Il possède une panoplie d’accessoires en tout genre comme le fameux batarang, le bat-grappin ou la bat-grenade, pour ne citer qu’eux. La meilleure pièce de sa collection reste sa Batmobile.

Sa tenue de travail est sobre (bien que son look ait aussi évolué) mais se veut impressionnante : le masque entier aux oreilles pointues, la cape, le symbole de la chauve-souris sur le devant. Tout est étudié pour instaurer de la méfiance et de la peur.

Les alliés et les ennemis de Batman

Son désir de combattre le crime est personnel et il agit seul à ses débuts. Il se met parfois à dos le commissariat de police de Gotham à cause de ses interventions non conventionnelles. Avec le temps, le commissaire James Gordon le considérera comme une aide subsidiaire utile. Au fur et à mesure de son évolution, des alliés apparaissent dans sa vie. En voici quelques-uns :

  • Son acolyte principal est le jeune Robin. Ce personnage est créé assez vite, en 1940, et devient le petit protégé (et assistant) de Batman. Plusieurs Robin l’accompagneront.
  • Alfred Pennyworth, considéré d’abord comme le majordome de la famille Wayne, il n’en demeure pas moins important. Il fait office de père de substitution pour Bruce.
  • Barbara Gordon (la fille de James Gordon), la plus connue des Batgirls, qui lutte auprès de Batman.

Comme tout justicier qui se respecte, Batman a de nombreux ennemis. S’il combat beaucoup de « simples criminels » ou des politiques véreux et corrompus dans un premier temps, viennent ensuite des « super-méchants » récurrents. Son ennemi numéro un est le Joker, mais il y a également le Pingouin, Double-Face, le Sphynx, Gueule d’Argile… La liste est longue et cette ville est bien mal fréquentée.

 Le traitement de Batman en dehors des comics

Dans l’univers des comics existent de nombreuses versions alternatives pour des personnages, Batman en fait partie. Des libertés sont également prises quant à la personnalité que l’on veut lui attribuer. Au cinéma, dans les séries télévisées, dans les jeux vidéo, il est l’incarnation de l’humain qui se surpasse. Puis ses traits de caractère sont peaufinés. Ses contours sont assez flous donc malléables, et s’adaptent aux mœurs de l’époque.

facebooktwittergoogle_pluspinterest