Better Call Saul : la saison 5 démarre sur Netflix

26 mars 2020
/
admin
Catégories :
  • Série,
serie tv better call saul

Jimmy McGill est de retour, pour vous jouer des mauvais tours ! Véritable succès pour ce spin-off de Breaking Bad avec une partie de ses personnages phares, sauf évidemment Walter et Jessie, cela va sans dire. Nouveau-Mexique, Albuquerque, cartels mexicains, Los Pollos Hermanos et évidemment notre avocat « borderline » préféré ! La 5ème saison est disponible depuis le début du mois de mars sur Netflix avec la diffusion d’un épisode par semaine. Toujours ce même génie de mise en scène, de tension et de drôlerie.

! Attention spoilers !

 

 

Appelez-moi Saul !

 

Suite aux différents déboires avec son frère, le nom de McGill n’est plus à l’ordre du jour. Cette nouvelle saison enclenche clairement le processus de mutation de Jimmy McGill en Saul Goodman. Ce nouveau nom lui permet d’endosser finalement une autre personne, de repartir de zéro et de construire une carrière d’avocat « indépendant ».

Sauf que les méthodes ont finalement peu changé et Jimmy se construit un plan de carrière discutable, qui on se l’imagine bien, va avoir des conséquences. Cette 5ème saison de Better Call Saul débute d’ailleurs sur un plan de com’ assez particulier où l’on voit Jimmy brader ses honoraires auprès de la racaille d’Albuquerque histoire de se faire de la pub. Une incitation à faire n’importe quoi pensant avoir un avocat pour nous protéger, c’est ce que beaucoup ont compris…

 

 

Kim Wexler : l’autre force de la série

 

Partageant la vie de Jimmy, Kim s’est construite toute seule en tant qu’avocate et a réussi à intégrer un grand cabinet d’avocat. Sérieuse, droite et moralement intègre, elle est presque l’extrême inverse de Jimmy. Ils se sont pourtant pris d’affection l’un pour l’autre. Si au départ, les agissements de Jimmy ne portaient pas préjudices aux affaires de Kim, la situation se complique au fil des saisons. Et ça se confirme dans cette dernière.

Le personnage impeccablement joué par Rhea Seehorn se perd au fil des épisodes de Better Call Saul. On sent très bien que la femme tenace que l’on a connue s’efface peu à peu et qu’au fond d’elle-même elle en a conscience. N’hésitant plus à mettre à mal son intégrité et à agir derrière les pas de Jimmy, Kim est déboussolée et se compromet parfois par amour. Regards perdus, absences, règlement de compte… Sa droiture et sa morale sont menacées. Jimmy est en train de l’entrainer dans son sillage et une partie de lui s’en rend compte mais préfère le nier. On redoute que Kim devienne finalement un dommage collatéral.

 

 

Une bombe à retardement

 

Tout doucement mais sûrement, l’homme de loi roublard tend de plus en plus vers cet avocat véreux que l’on croise dans Breaking Bad. Soudoyer, contourner la loi, mentir, modifier des preuves, Saul Goodman utilise tous les moyens à disposition pour arriver à ses fins. Un gentilhomme aux méthodes douteuses que l’on sent de plus en plus tiraillé.

La série construit son personnage lentement mais surement. Attachant dès les premiers épisodes, Better Call Saul nous laisse entrevoir à plusieurs reprises ce côté obscure du personnage joué magnifiquement par Bob Odenkirk, notamment avec son frère.

Alors on se délecte de chaque épisode, se disant à chaque fois qu’il y a du bon chez ce Jimmy McGill. Ce personnage haut en couleurs qui bascule lentement vers l’obscurité nous fait redouter ce moment où le point de non-retour sera atteint.

facebooktwittergoogle_pluspinterest