Link revient sur Switch avec Zelda : Link’s Awakening

10 octobre 2019
/
admin
Catégories :
  • Jeux Vidéos,
Zelda

Nintendo l’avait annoncé cette année lors du Nintendo Direct, en parallèle de la période E3 2019. Link est de retour dans un nouveau sur Nintendo Switch avec Zelda : Link’s Awakening. Mais ne vous y trompez pas : il s’agit bien d’un remaster de l’épisode du même nom, sorti sur GameBoy en 1994.

 

Il faut sauver la princesse Zelda ? Pas cette fois…

Oubliez Hyrule et son royaume enchanteur. Cette fois c’est sur l’île Cocolint que notre héros s’aventure. Link s’y échoue et va tenter de réveiller le Poisson-Rêve pour espérer rentrer chez lui. Le titre est dans le respect le plus total de l’œuvre originale puisqu’il est clairement question d’une reproduction plan par plan de l’ancien The Legend of Zelda.

La différence réside évidemment dans la mise à niveau graphique et sonore du jeu. Nous sommes dans un environnement retravaillé pour un rendu 3D que l’on pourra qualifier de charmant. Certains dénoncent un rendu un peu trop « poupée de chiffon » mais il faut se rendre à l’évidence : c’est très beau, chatoyant et généreux. Même si la sortie du jeu est ternie par une technique un peu en retrait, ce qui est assez rare pour un jeu Nintendo. Les joueurs ont regretté un manque de fluidité du jeu dans les passages aux zones plus fournies en détails ou en nombre de personnages à l’écran. Désagréable mais finalement rien de bien grave.

 

Une proposition de jeu à l’ancienne

Etant basé sur un jeu sorti il y a quasiment 25 ans, le déroulé de ce Link’s Awakening lorgne du côté des anciennes recettes de la saga : exploration en zone réduite, coups d’épée basiques, objets à débloquer pour réussir les énigmes dans un ordre établi par le jeu, donjons, ennemis aux déplacements bien codifiés. Bien loin d’un Breath of the Wild donc.

Le jeu hérite également d’une durée de vie à l’ancienne c’est-à-dire que l’on peut finir l’histoire en moins de huit heures.

Finalement, c’est un jeu où son et image ont été modernisés mais le contenu délivré reste strictement identique.

 

The Legend of Zelda : Donjon maker

Ce Zelda Link’s Awakening intègre cependant une nouveauté en marge de l’aventure originale : un éditeur de donjon. Attention, nous sommes loin de l’outil d’édition proposé dans le très récent Mario Maker 2 où il est possible de créer son niveau et de le partager en ligne, permettant ainsi aux autres joueurs de tenter leur chance sur leur propre console Switch. De son côté, Link’s Awakening se contente juste d’offrir la possibilité de créer des donjons en compilant les salles rencontrées lors de l’aventure. C’est un plaisir solitaire qui a ses limites mais qui peut amuser les férus de défis. Cela reste efficace pour lancer un défi en local à ses amis.

 

Saga culte, ce statut ne semble pas près de changer. Salué par la critique, les ventes confirment également le succès du jeu. Plus de 430.000 copies se sont vendues en 72h sur le continent européen et plus de 141.000 ventes au Japon sur sa première semaine d’exploitation. Possesseur de Switch, voilà un titre qui pourrait bien plaire aux petits (mais trop non plus) et grands. Amateurs de la franchise, n’oubliez nos figurines Zelda disponibles en boutique !

facebooktwittergoogle_pluspinterest