Archives mensuelles : septembre 2017

Les héros de Marvel et DC Comics

Les séries de Marvel et de DC Comics

Il n’existe pas vraiment de rivalité entre Marvel et DC Comics, d’autant plus que les deux maisons d’édition font armes égales vis-à-vis des fans. Néanmoins, cela ne les empêche pas de rivaliser en créativité pour s’attirer les faveurs des lecteurs et plus récemment des dévoreurs de séries.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, chacune des deux maisons possède sa façon de représenter ses personnages. Tantôt, nous avons affaire à un être aux pouvoirs surnaturels, tantôt nous découvrons un humain qui a acquis des capacités exceptionnelles à la suite d’une rude épreuve.

La toile de fond des séries produites par Marvel

Marvel a pour univers de fond la terre telle que nous la connaissons, avec les super-héros et les super-vilains en prime bien entendu. Il n’y a strictement aucun changement. La terre possède les mêmes continents, les mêmes pays (enfin presque), ainsi que des univers parallèles sans oublier les planètes fictives.

L’univers Marvel, qui reflète la dichotomie du bien et du mal, foisonne de personnages investis de pouvoir qui se livrent un combat sans merci. Ces personnages se subdivisent en plusieurs catégories :

  • Les super-héros qui doivent leurs pouvoirs à un accident ou à une expérience difficile.
  • Les mutants qui doivent leurs pouvoirs à leur matériel génétique.
  • Les héros qui ne sont dotés d’aucun pouvoir particulier. Ils accomplissent des prouesses grâce à des armes et des gadgets modifiés. Le digne représentant est Iron Man.
  • Les héros originaires d’une race extraterrestre.

Bien entendu, les super-vilains font également partie de ces catégories.

La plupart du temps, les histoires de l’univers Marvel se déroulent à New-York. Toutefois, les héros interviennent dans d’autres villes des États-Unis, ainsi que dans des pays réels à l’exemple de la Russie, du Canada, de la Chine ou de la France.

Les héros font souvent partie d’organisations, comme les Avengers, les X-men ou le SHIELD. Il en est de même pour les super-vilains qui surnomment leurs organisations HYDRA, la Société du Serpent ou AIM.

Les séries les plus populaires de Marvel

Marvel a investi l’univers des séries depuis plusieurs dizaines d’années. Déjà en 1975, une série de 5 saisons dédiée à l’incroyable HULK a vu le jour. La franchise Marvel n’a jamais cessé de produire des séries de plus en plus spectaculaires au fil des années.

Après 2010, les séries qui suscitent l’attention des fans sont principalement : Marvel-les Agents du SHIELD, Marvel Agent Carter, Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage, Iron fist, The Defender’s, The Inhumans, Cloak and Dagger, The Punisher, Runaways et New Warriors.

Les séries Marvel ne mettent pas toujours en scène des super-héros. Marvel – Les Agents du SHIELD et Agent Carter sont animés par des personnages « en marge des super-héros ». Dans Agents du SHIELD, Phil Coulson, qui a été assassiné par Loki dans les Avengers, revient miraculeusement à la vie. Il reprend alors du service à la tête d’une petite escouade chargée de lutter contre l’organisation HYDRA.

Peggy Carter, officier de liaison du Capitaine America et membre de la SSR, lutte également contre les espions de l’HYDRA. Vous verrez au fur et à mesure des épisodes que son plus grand ennemi est le machisme dont font preuve certains de ses collaborateurs. Autre info : l’histoire se déroule en 1950 en pleine guerre froide.

Les blogueurs s’accordent à dire que les personnages de Marvel sont mieux adaptés au polar que d’autres. Dans Jessica Jones, par exemple, nous avons affaire à des personnages sombres, à la psychologie complexe. Ils répandent en permanence des zones d’ombres sur leurs réels états d’esprit. Il faut avouer que pour un héros Marvel, c’est plutôt rare. Pour s’adapter aux besoins des sérivores, les scénaristes ont fini par créer des personnages matures pour fans matures.

DC Comics : présentation

DC Comics n’est autre que l’une des principales maisons d’édition américaines de bandes-dessinées. Les initiales DC signifient « Detective Comics ». La maison d’édition possède de nombreuses filiales dont VERTIGO qui est plus orientée vers les histoires fantastiques et de science-fiction.

Les séries qui font la renommée de DC Comics

La plupart des bandes-dessinées de DC Comics ont fait l’objet d’une adaptation au cinéma ou du moins en série. La première est celle de Superman qui date du début des années 50 (19520 à 1960). Par la suite est apparu Batman et son acolyte masqué Robin, de 1966 à 1968. Ces deux séries étaient populaires et aimées du public. Malgré cela, elles ne furent que très brèves.

Les séries suivantes produites par DC furent connues aux États-Unis, mais pas assez par le reste du monde. L’exemple le plus flagrant est Shazam qui, à ses débuts, faisait partie de l’univers Marvel avant de changer de camp. De 1975 à 1977, quelques épisodes de la série Le Secret d’Isis ont été diffusés mais la série a été annulée au bout de 2 saisons pour un total de 22 épisodes.

De 1975 à 1979, les fans de DC ont pu apprécier les épisodes de Wonder Woman. C’est la première série à avoir pris d’assaut le prime-time. Il y a eu 3 saisons et 60 épisodes.

Plusieurs séries se sont ensuite succédées : Superboy de 1988 à 1992, The Flash de 1900 à 1991 (une seule saison de 22 épisodes), SwampThing de 1990 à 1993, Human Target en 1992, Lois et Clark de 1993 à 1997, Smallville de 2001 à 2011 et Birds of Prey de 2002 à 2003.

Smallville reste la plus longue série produite par DC. En effet, elle dura 10 saisons pour un total de 2018 épisodes. Cette série incarna le renouveau de DC sur le plan des séries télévisées. Une petite anecdote : ce projet fut développé pour couvrir la jeunesse de Bruce Wayne et non de Clark Kent. L’histoire a été peaufinée pour permettre aux jeunes de découvrir la vraie vie de Superman avant qu’il ne décide définitivement d’endosser le collant bleu.

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Thor : Ragnarok teaser film

Thor : Ragnarok, un teaser hallucinant !

A quelques semaines avant sa sortie officielle (le 25 octobre 2017), le blockbuster « Thor : Ragnarok » se dévoile dans un teaser qui met en scène le combat qui oppose Thor et Hulk dans l’arène de Sakaar. Il n’y a rien de mieux pour stimuler l’appétit des fans.

De la bagarre, de la bagarre et encore de la bagarre

Pour peu que l’on sache, la bagarre sera au rendez-vous dans ce film. En effet, nous avons pu voir dans le nouveau teaser de Thor : Ragnarok, le dieu d’Asgard, et Hulk qui s’assènent des violents coups dans l’arène de planète Sakaar. Cette scène n’est sans doute pas inconnue pour les véritables fans de la saga puisque le film est directement inspiré du Comics Planète Hulk dans lequel les deux héros sont forcés de se battre en tant que gladiateurs. Rassurez-vous, nos deux héros se battent uniquement parce qu’ils y sont contraints. Pour la petite histoire, Thor et Hulk sont retenus prisonniers par un personnage que l’on appelle le Grand Maître et qui est aussi un véritable fondu des combats musclés entre brutes épaisses.

Thor : Ragnarok élucide certains mystères

Thor : Ragnarok est pour ainsi dire, le film de l’univers Marvel qui est le plus attendu par les fans pour cette année 2017. Ce blockbuster sera un interlude qui expliquera aux fans pourquoi Thor et Hulk ont été absents durant l’épisode de Captain America : Civil War. Le film revient également sur Hela, la déesse de la mort qui s’est donnée la mission de déclencher le Ragnarok ou dans un langage plus habituel : la fin de la civilisation asgardienne.

Thor et Hulk recrutent leur propre équipe de héros

Pour battre cette déesse, nos deux compagnons vont devoir recruter une guerrière valkyrie ainsi que Loki, le demi-frère de Thor. Ensemble ils vont se battre et venir à bout d’Hela ou non. Pour le savoir, il faut encore patienter jusqu’au 25 octobre.

Un blockbuster qui renouvelle l’univers Marvel

Thor : Ragnarok va-t-il renouveler l’univers Marvel ? En tout cas, c’est ce que le réalisateur du film, Taika Waititi, espère. Il a vraiment essayé de révolutionner le genre en improvisant le film de bout en bout. De ce que l’on a vu dans le nouveau teaser, ce film est plus spectaculaire que les deux premiers volets. On apprécie également les détails très « eighties » des costumes de nos héros.

Retrouvez nos figurines Thor dans notre boutique en ligne !

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Premier plan de Jason Voorhees

Zoom sur le personnage de Jason Voorhees

Jason Voorhees est un personnage fictif qui serait né dans le Wessex County Mass le jeudi 13 juin 1946. Malheureusement, cet affreux personnage naît avec une paralysie faciale périphérique de toute la partie droite de son visage. À cause de cette tête hydrocéphale, son père le fuit, laissant sa mère seule pour l’élever. Pendant l’été 1957, Pamela, sa mère est embauchée comme cuisinière à la colonie de vacances Camp Crystal Lake.

Un jour, alors qu’il se promenait sur le quai, Jason trébucha et tomba dans le lac. Les moniteurs qui étaient chargés de le surveiller ne l’aperçurent pas en train de se noyer. Malgré des enquêtes et bien que le lac fût dragué à plusieurs endroits, le corps de Jason n’a jamais été retrouvé.

Jason Voorhees, assassin malgré lui

L’année qui suivit, un couple de moniteurs a été retrouvé assassiné et le Camp Crystal Lake a dû fermer ses portes. Il s’avère que le meurtrier ne fut autre que Pamela Voorhees. Cette dernière s’est vengée du couple de moniteurs qui ne s’est pas soucié de son fils. En 1980, la colonie allait rouvrir ses portes lorsque tous les moniteurs sont assassinés par Pamela Voorhees. Cette dernière est revenue pour venger une nouvelle fois la mort de son fils. Ce que Pamela ignorait, c’est que Jason était toujours vivant et qu’il a grandi tout seul dans la forêt en se nourrissant d’animaux sauvages et d’herbes. Au cours de l’épisode du Camp, Pamela mourut décapitée par Alice qui est l’unique survivante du massacre. Tapis derrière un arbre, Jason assista à toute la scène.

Quelques mois plus tard, Alice est tuée chez elle par Jason Voorhees avant de repartir au camp. Dès lors, Jason s’en prend à toutes les personnes qui ont le malheur de se rendre à Crystal Lake. Pour commettre ses meurtres, Jason se sert de la machette qui ôta la vie à sa mère. Pour cacher sa laideur, il vola à un enfant un masque de hockey.

Jason Voorhees fut présumé mort noyé en 1957, mais il a été aperçu en vie en 1981. Il ne sera déclaré mort qu’en 1984 avant de revenir en mort vivant en 1986.

Comment Jason Voorhees était physiquement et psychologiquement ?

Jason Voorhees est un colosse et une force de la nature. Il mesure 1,95 mètre pour 125 kilos et a un œil injecté de sang. Nul ne sait vraiment à quoi il ressemble puisqu’il cache continuellement son visage, à l’exception de quelques épisodes de la série. Il n’a été aperçu avec des cheveux que dans Le Tueur du vendredi. Par la suite, Jason est chauve, mais possède tout de même quelques touffes de cheveux sur sa tête.

Jason Voorhees ne parle pas, mais grogne. Dans les films qui le mettent en scène, les émotions de Jason sont montrées par des plans rapprochés sur son œil. Dans l’épisode contre Freddy, Jason a fait des rêves et a retrouvé quelques bribes de ses souvenirs. Jason est un mort vivant et non un zombie. Il ne ressent ni la douleur, ni la peur : il est la machine à tuer par excellence.

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Scène du film Death Note

Toutes les informations sur le film Death Note

Projeté en avant-première le 24 août 2017 durant un festival cinématographique à Londres, Death Note, ou le « Carnet de la Mort » en français est un thriller fantastique réalisé par Adam Wingard. Il s’agit du live-action du manga éponyme écrit par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata et qui a été publié au Japon de 2003 à 2006.

Synopsis du film

Cette adaptation cinématographique met en scène Light Turner, un jeune étudiant en droit, surdoué qui rêve secrètement de devenir le bras armé de la justice comme son père James Turner. L’étudiant finit alors par tomber sur un mystérieux carnet qui lui procure la possibilité d’ôter la vie de n’importe qui, et de la manière qu’il le souhaite, et cela, avec pour seules informations, le visage, le nom et le prénom de la future victime.

Light commence alors une vendetta personnelle en compagnie de sa petite amie Mia. Enivré par un sentiment de puissance Light tue toutes les personnes qu’il estime indignes et se fait appeler Kira. Mais un homme va se tenir face au justicier en herbe. Il s’agit d’un homme capable de résoudre les affaires les plus complexes. Cet homme n’est autre que L. Alors que Light joue à Dieu, L fera tout son possible pour l’arrêter et comprendre comment les pires criminels du monde sont assassinés. Le gagnant est celui qui trouvera en premier l’identité de l’autre.

Death Note a-t-il respecté le manga ?

En quelque sorte, le film a respecté les principes de base que les fans ont aperçus dans le manga. En effet, le carnet arrive dans le monde des mortels et échoue entre les mains d’un étudiant qui obtient ensuite le pouvoir de tuer des gens.

Le réalisateur de film a pris soin de remanier les personnages qui diffèrent des originaux en quelques points. Light qui est le protagoniste principal, n’est pas japonais ni un lycée. Il est un étudiant en droit et sa mère a été abattue par un malfrat quelques années plus tôt.

Dans le manga, L ne dort pas, il est accro au sucre, possède d’étonnantes capacités de réflexion et se perche sur sa chaise au lieu de s’y asseoir. Dans le live-action, L est exactement comme ça, à un détail près, il est incarné par l’acteur afro-américain Lakeith Stanfield que l’on retrouvé dans Selma et States of Grace.

À la sortie des premières images du film, la maison de production Netflix s’est vue reprocher qu’aucun personnage asiatique n’apparaissait dans le film. Le réalisateur s’est défendu en disant qu’il avait bel et bien fait intervenir des acteurs d’horizons divers. Néanmoins, le Japon demeure sous représenté. L’acteur qui représente le continent asiatique dans le film est Paul Nakauchi qui incarne Watari, le mentor de Light.

Le dieu de la mort est incarné par Willem Dafoe, qui s’est pas mal débrouillé dans son rôle. N’oubliez pas que cet acteur a déjà incarné des méchants. On note même une brève ressemblance entre le bouffon vert et Ryuk.

facebooktwittergoogle_pluspinterest