Archives mensuelles : novembre 2019

pokemon épée bouclier switch

Pokémon de retour avec Épée et Bouclier sur Switch

Une nouvelle génération débarque sur vos consoles portables favorites. En effet, la Nintendo Switch accueille Pokémon Epée et Bouclier pour le plus grand bonheur des fans. N’allez pas croire qu’ils ont désertés après tant d’années de lancée de PokéBall. Les fans de la première heure sont toujours nombreux ! Le succès du jeu ne nous contredira pas…

 

 

Deux versions Pokémon pour tous les capturer

 

Sortie le 15 novembre 2019 et toujours développé par The Pokémon Company et Game Freak, Pokémon cru 2019 propose deux versions : Epée et Bouclier. Comme à son habitude, les différences sont assez mineures (mais étonnamment plus marquées qu’à l’accoutumé) :

  • le Pokémon légendaire que l’on va rencontrer : Zacian (spé Fée/Acier) sur la Sword version et Zamazenta (spé Combat/Acier) en Shield version.
  • quelques Pokémon exclusifs : Solochi, Bébécaille, Grainipiot, Sucroquin, Baggiguane, Scrutella, Furaiglon, Mysdibule, Quartemac, Boumata, Solaroc et Dolman seront uniquement disponibles pour les possesseurs de la version Epée. Tandis que Bekaglaçon, Seleroc, Draïeul, Gouroutan, Ténéfix, Vosturno, Nucléos, Cradopaud, Fluvetin, Nénupiot, Mucuscule et Embrylex seront destinés à la version Bouclier.
  • des arènes exclusives : les 4ème et 6ème arènes du jeu sont concernées : type Combat et type Roche pour Epée. Type Spectre et type Glace pour Bouclier.
  • évolution Palarticho et Darumarond de Galar inédites sur Epée contre Ponyta et Corayon de Galar inédites sur Bouclier.
  • raids Dynamax favorisant certains Pokémon spécifiques d’une version à l’autre.

 

Pour les plus indécis qui n’arrivent pas à choisir sa version, le studio propose un pack avec les deux versions (utilité assez limitée pour le prix, sauf si vous êtes en quête absolue d’attraper TOUS les Pokémon de cette génération).

 

Sachez que vous allez retrouver une partie des Pokémons des anciennes générations : Pikachu, Goupix, Magicarpe, Miaouss, Topiqueur, Dracaufeu, Ronflex, etc. Attention tout de même, Epée et Bouclier ne sont pas un pot-pourri de tous les Pokémons connus jusqu’ici. Vous n’en retrouverez qu’une sélection.

 

Pokémon Switch

 

 

Des starters sur les mêmes bases que l’ancienne génération

 

Pas de grande nouveauté sur le principe des starters : plante, eau et feu sont la sainte trinité que l’on retrouve dans la plupart des versions sorties depuis le GameBoy.

Ouistempo est le représentant du type Plante cette année, en singe qui a le sens du rythme et qui évoluera en Badabouinet et Gorythmic.

Flambino est le représentant du très populaire type Feu : sorte de lapin particulièrement hyperactif qui évoluera en Lapyro puis Pyrobut.

Larméléon est le porte étendard du type Eau : mélange entre un caméléon et un triton craintif qui évoluera en Arrozard puis Lézargus.

Chacun ayant l’ascendant sur l’un des deux autres de manière à installer cette logique de force/faiblesse entre les types de Pokémon. Le jeu vous facilitant le processus d’apprentissage en faisant en sorte que votre rival et ami Nabil soit votre « victime » parfaite. Vous faites le choix de commencer l’aventure avec Ouistempo ? Nabil prendra alors Larméléon… Le type plante étant très efficace sur le type eau, vous n’en ferai qu’une bouchée ! Mais ça ne marchera qu’un temps puisqu’il faudra composer avec les équipes variées de chacun par la suite et ne pas hésiter à faire tourner l’équipe que vous aurez créée pour toujours avoir l’ascendant.

 

 

Les types de Pokémon : forces et faiblesses à connaître

 

Le pan stratégique du jeu Pokémon repose sur cette équation entre tous les types de Pokémon. Lors des combats, vous vous rendrez vite compte qu’il est plus efficace de favoriser des attaques d’un type particulier pour venir à bout d’un autre type de Pokémon. Les rapports de force se font assez logiquement.

Par exemple : Eau très efficace sur Feu, Feu sur Plante, Plante sur Eau, Fée sur Ténèbres, Insecte sur Plante, Spectre sur Psy, Roche sur Glace, Feu sur Glace, etc. Voici un tableau récapitulatif sur l’efficacité ou non de chaque type.

 

Source : Breakflip.com

Source : Breakflip.com

 

 

Que penser de cette nouvelle génération de Pokémon ?

 

L’introduction du joueur dans la nouvelle région de Galar permet la mise en place de ce que l’on appelle les terres sauvages. C’est une sorte de plateau de chasse avec différents niveaux de Pokémons à capturer selon la zone investie ainsi que pas mal de collectibles à récolter. Vous aurez l’occasion de croiser des antres conçus pour des raids Dynamax à plusieurs joueurs (ou IA) face à des Pokémons et ainsi récupérer plus d’objets ou de Pokémons rares. Ces terres sauvages sont par contre un peu vides ou paraissent un peu faussement remplies (« comme du beurre que l’on aurait étalé sur une tartine trop grande » disait un certain Bilbon Sacquet).

Les combats Dynanax sont également inédits et reposent sur le principe d’arène avec des Pokémons XXL lançant des attaques plus dévastatrices que la normale. Vous avez alors la possibilité de prendre cette forme Dynamax ou de tenter l’expérience (pas très conseillé quand même…).

La Nintendo Switch permet de mettre une belle 3D et un mouvement de caméra sur un jeu longtemps proposé en vue du dessus. Un bond en avant pour la série ! Sans être techniquement irréprochable (certaines animations d’attaques sont particulièrement datées et les Pokémons apparaissent parfois au compte à l’écran), le design artistique attire l’oeil. Le charme opère sans aucun souci et il est plaisant d’évoluer parmi tous ces Pokémons avec ce confort visuel (que ce soit en nomade ou sur la TV).

 

Adapté aussi bien au jeune public qu’aux adeptes de la première heure, ce Pokémon plaira au plus grand nombre et assume une identité reprise en partie sur Pokémon Let’s Go. On regrettera peut-être une simplification un peu trop prononcée de notre progression (soins trop réguliers, boîte PC accessible à tout moment, exploration sans grande difficulté et parfois trop linéaire, challenge assez limité). Il n’empêche que c’est un jeu efficace et agréable à parcourir.

Le premier week-end de commercialisation a été un nouveau record pour un lancement sur Nintendo Switch avec près de 6 millions d’exemplaire Pokémon Epée/Bouclier vendus à travers le monde !

 

 

facebooktwittergoogle_pluspinterest
les méchants disney

Les méchants dans Disney

Les fameux méchants de Disney, on les connaît parce qu’ils sont puissants, imposants et ont tous leur propre style. Découvrez notre sélection des méchants dans Disney.

 

Le Capitaine Crochet dans Peter Pan

Dans le monde des pirates, nous appelons Le Capitaine Crochet et son pire ennemi c’est Peter Pan. Effectivement, l’enfant lui a coupé sa main gauche pour le donner au crocodile. Il veut se venger de Peter Pan avant de repartir en mer avec son équipage. Il parvient à embobiner Monsieur Mouche, son premier matelot. Il arrive également à manipuler la fée Clochette pour des renseignements à propos des Enfants Imaginaires. C’est un personnage à la fois méchant et drôle dans son comportement maladroit.

capitaine crochet

Jafar d’Aladdin

Il est grand et majestueux, nous vous présentons Jafar, le grand vizir d’Agrabah. C’est lui qui s’occupe des affaires de l’État cependant il veut bien plus : devenir le Sultan d’Agrabah. Il est toujours accompagné de son perroquet Iago avec qui il concocte des plans pour obtenir les pleins pouvoirs. Il a un double visage : poli en la présence du Sultan et pourtant bien cruel. Son grand pouvoir est celui de l’hypnose grâce à son spectre.

jafar

 

Hadès d’Hercule

Le Dieu des Enfers par excellence du film d’animation Hercule, est tiré de la mythologie grecque. Il a la particularité d’avoir les cheveux bleus en feu. Il est aidé par Peine et Panique pour éliminer Hercule, fils des Dieux de l’Olympe qui a une force surhumaine. A cause de l’enfant, Hadès ne peut pas libérer les Titans.  C’est un démon avec du caractère (très colérique) qui possède des pouvoirs extraordinaires

hadès hercule

 

 

 

 

 

 

Le Docteur Facilier dans la Princesse et la Grenouille

Incontournable personnage de la magie noire, le Docteur Facilier apparaît dans la Princesse et la Grenouille comme maître du vaudou de La Nouvelle-Orléans. Il est très intelligent et mijote des plans rusés. Il se sert des personnes comme des pions pour mener à bien ses projets. On ne connait presque rien de lui et son parcours. Aux premiers abords, on pense à un sorcier qui lit dans les cartes et si on s’approche de plus près, on voit toutes ses manigances derrière le dos des autres personnages.

docteur facilier

facebooktwittergoogle_pluspinterest
les méchantes dans disney

Les méchantes dans Disney

On connaît toutes les méchantes dans Disney et chacun a sa préférence. Au fond, on aime bien les méchantes. Découvrez notre sélection des méchantes de Disney !

La Reine Grimhilde

On la retrouve dans le film d’animation Blanche-Neige et les Sept Nains, c’est la première méchante de l’univers Disney Princesse. C’est à partir de ce long-métrage que Disney a entrepris de choisir une princesse comme héroïne, un prince pour l’amour et un ou une méchante, c’est le mélange parfait pour les grands comme les petits. La Reine est froide et traite Blanche-neige comme une moins que rien. Elle se transforme en une vielle femme pour tuer celle qu’elle méprise depuis le début.

reine grimhilde

 

 

 

 

 

 

 

Maléfique

 

Apparue dans La Belle au bois dormant, Maléfique a eu le droit à son propre film avec deux volets. Reconnue comme l’une des plus méchantes, Maléfique et son corbeau souhaite se venger sur la royauté en maudissant la nouvelle princesse du royaume que l’on prénomme la Belle au Bois Dormant. Elle a des pouvoirs malfaisants et très puissants et est capable de se transformer en n’importe quel animal. Dans les films récemment sortis (2014 et 2019) avec Angelina Jolie, on découvre son histoire et son parcours. On la voit différemment par rapport au film d’animation sorti en 1959.

maléfique

 

 

 

 

 

 

Cruella d’Enfer

Méchante dans les 101 dalmatiens, Cruelle est personnage charismatique au style très particulier : la fourrure d’animaux est sa passion. Folle jusqu’à kidnapper des dalmatiens pour faire ses manteaux. Ces fameux dalmatiens appartiennent à une ancienne camarade de classe Anita. Elle n’a pas de pouvoir particulier cependant elle n’a pas les mots doux quand elle n’a pas ce qu’elle veut. Elle est hystérique comme la Reine de Coeur dans Alice au pays des merveilles.

cruella

 

 

 

 

 

 

Mère Gothel

Apparue récemment dans le film Raiponce, elle est . C’est une sorcière qui n’a qu’un vœu : rester belle et jeune éternellement. Elle est vicieuse et veut aller jusqu’au bout de son plan en kidnappant la princesse à sa naissance pour utiliser ses cheveux d’or qui ont un pouvoir magique de renaissance des cellules.

Ursula

Iconique personnage dans la Petite Sirène, Ursula vit au fond de la mer en tant que femme-pieuvre. Elle veut à tout prix se venger du roi Triton en passant par sa fille Ariel parce qu’elle a été exclue du royaume des sirènes (Atlantica).  Ariel n’est pas en reste face à la sorcière Ursula. Elle est accompagnée de deux sibres : Flotsam et Jetsam qui espionnent la jeune Ariel. Sa vengeance est grande et ne se laisse pas abattre au moindre obstacle.

ursula

facebooktwittergoogle_pluspinterest
Comic Con

Retour sur le Comic Con de Paris 2019

ActuaLitté [CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)]

 

Encore une édition du Comic Con Paris qui se termine. Le succès est de plus en plus au rendez-vous et l’événement devient LE festival de la pop culture par excellence en France. Toujours installé à la Grande Halle de la Villette à Paris, quels ont été les temps forts de ce cru 2019 ?

 

Un festival pop culture pour petits et grands

 

Difficile de passer à côté des nombreux participants costumés. Les cosplayers et cosplayeuses font partie de l’âme du festival et sont indispensables au bon déroulement de cette ambiance si particulière.

Dans les allées du festival, vous trouverez des stands pour acheter de nombreux goodies de vos shows préférés : t-shirt, figurines, livres, épées, bols, miniatures, costumes, jeux de plateau, films, bijoux, posters, etc. Il faut le voir pour le croire, vous pourriez tomber sur des choses assez surprenantes.

De nombreuses animations sont évidemment organisées pour le plaisir des participants : karaoké, combats de sabres laser, espaces jeux vidéo et jeux de plateau, atelier de tatouage et maquillage, espaces rétro, quizz, stand photo, « pince humaine » pour récupérer de nombreux goodies, défilé cosplay, dédicaces, etc. Il y en a pour tous les goûts. Vous aurez également l’occasion de voir à l’œuvre de nombreux artistes et dessinateurs et de répartir avec l’une de leur magnifique création.

Aller au Comic Con, c’est s’en prendre plein les yeux, pleins les oreilles, mais aussi apprendre beaucoup de choses sur le déroulé des séries, films et comics qui nous accompagnent au quotidien. En effet, de nombreux panels et conférences sont organisés sur les trois journées avec des thèmes précis : l’héritage de la série Angel, la jeunesse de Stan Lee, comics et politique, génération 90,s, etc. Aux participants de se faufiler dans les files d’attente (qui peuvent parfois être un peu longues il est vrai) pour s’assurer d’être au rdv. C’est l’occasion de poser des questions aux participants qui sont généralement disponibles et n’hésitent pas à raconter quelques anecdotes. Il n’est pas rare de découvrir quelques infos en avant-première comme ce fût le cas pour « Comment je suis devenu super-héros » qui a dévoilé ses premières images et s’est placé comme le premier grand film de super-héros made in France.

 

Les invités de cette édition 2019

Parlons-en justement des stars présentes cette année au Comic Con de Paris. Car la distribution initiale comportait la présence de trois grands noms : Morena Baccarin, Ben McKenzie (tous les deux au casting de la série Gotham) ainsi qu’Alexander Ludwig (série Vikings) ont annulé à quelques semaines de l’événement. Il a fallu trouver de nouvelles têtes d’affiche en très peu de temps. Et quelles têtes d’affiche ! Patrick Stewart (Star Trek entre autre), Gustaf Skarsgård (Vikings), Karen Gillan (Nebula dans Avengers) ont remplacé au pied levé les désistements de dernière minute.

Ils n’étaient évidemment pas seuls puisque d’autres noms (ces acteurs et actrices que vous croisez régulièrement mais qui ne sont pas au rang de star) : Callan Mulvey et Ross Marquand pour Avengers, Amy Acker pour Angel, le casting de The Expanse avec Shoreh Aghdashloo, Dominique Tipper et Steven Strait, le casting du nouveau Star Trek : Picard avec Isa Briones, Michelle Hurd, Evan Evagora et Santiago Cabrera, etc.

De nombreux scénaristes ont également pointé le bout de leur nez, que ce soit pour Avengers, X-Men, Dardevil, Punisher, etc. On citera notamment Roy Thomas, Jim Starlin et Chris Claremont. Sans oublier les indispensables (et nombreux) dessinateurs et auteurs qui sont à l’œuvre pour les différentes maisons d’édition.

 

Le Comic Con grandit année après année et propose toujours davantage de choses à se mettre sous la dent, quitte à agrandir l’espace disponible pour aussi éviter d’être trop à l’étroit. Les fans de pop culture en ressortent avec le sourire et beaucoup de souvenirs. Vivement l’édition 2020 !

facebooktwittergoogle_pluspinterest