Pokémon de retour avec Épée et Bouclier sur Switch

25 novembre 2019
/
admin
Catégories :
  • Jeux Vidéos,
pokemon épée bouclier switch

Une nouvelle génération débarque sur vos consoles portables favorites. En effet, la Nintendo Switch accueille Pokémon Epée et Bouclier pour le plus grand bonheur des fans. N’allez pas croire qu’ils ont désertés après tant d’années de lancée de PokéBall. Les fans de la première heure sont toujours nombreux ! Le succès du jeu ne nous contredira pas…

 

 

Deux versions Pokémon pour tous les capturer

 

Sortie le 15 novembre 2019 et toujours développé par The Pokémon Company et Game Freak, Pokémon cru 2019 propose deux versions : Epée et Bouclier. Comme à son habitude, les différences sont assez mineures (mais étonnamment plus marquées qu’à l’accoutumé) :

  • le Pokémon légendaire que l’on va rencontrer : Zacian (spé Fée/Acier) sur la Sword version et Zamazenta (spé Combat/Acier) en Shield version.
  • quelques Pokémon exclusifs : Solochi, Bébécaille, Grainipiot, Sucroquin, Baggiguane, Scrutella, Furaiglon, Mysdibule, Quartemac, Boumata, Solaroc et Dolman seront uniquement disponibles pour les possesseurs de la version Epée. Tandis que Bekaglaçon, Seleroc, Draïeul, Gouroutan, Ténéfix, Vosturno, Nucléos, Cradopaud, Fluvetin, Nénupiot, Mucuscule et Embrylex seront destinés à la version Bouclier.
  • des arènes exclusives : les 4ème et 6ème arènes du jeu sont concernées : type Combat et type Roche pour Epée. Type Spectre et type Glace pour Bouclier.
  • évolution Palarticho et Darumarond de Galar inédites sur Epée contre Ponyta et Corayon de Galar inédites sur Bouclier.
  • raids Dynamax favorisant certains Pokémon spécifiques d’une version à l’autre.

 

Pour les plus indécis qui n’arrivent pas à choisir sa version, le studio propose un pack avec les deux versions (utilité assez limitée pour le prix, sauf si vous êtes en quête absolue d’attraper TOUS les Pokémon de cette génération).

 

Sachez que vous allez retrouver une partie des Pokémons des anciennes générations : Pikachu, Goupix, Magicarpe, Miaouss, Topiqueur, Dracaufeu, Ronflex, etc. Attention tout de même, Epée et Bouclier ne sont pas un pot-pourri de tous les Pokémons connus jusqu’ici. Vous n’en retrouverez qu’une sélection.

 

Pokémon Switch

 

 

Des starters sur les mêmes bases que l’ancienne génération

 

Pas de grande nouveauté sur le principe des starters : plante, eau et feu sont la sainte trinité que l’on retrouve dans la plupart des versions sorties depuis le GameBoy.

Ouistempo est le représentant du type Plante cette année, en singe qui a le sens du rythme et qui évoluera en Badabouinet et Gorythmic.

Flambino est le représentant du très populaire type Feu : sorte de lapin particulièrement hyperactif qui évoluera en Lapyro puis Pyrobut.

Larméléon est le porte étendard du type Eau : mélange entre un caméléon et un triton craintif qui évoluera en Arrozard puis Lézargus.

Chacun ayant l’ascendant sur l’un des deux autres de manière à installer cette logique de force/faiblesse entre les types de Pokémon. Le jeu vous facilitant le processus d’apprentissage en faisant en sorte que votre rival et ami Nabil soit votre « victime » parfaite. Vous faites le choix de commencer l’aventure avec Ouistempo ? Nabil prendra alors Larméléon… Le type plante étant très efficace sur le type eau, vous n’en ferai qu’une bouchée ! Mais ça ne marchera qu’un temps puisqu’il faudra composer avec les équipes variées de chacun par la suite et ne pas hésiter à faire tourner l’équipe que vous aurez créée pour toujours avoir l’ascendant.

 

 

Les types de Pokémon : forces et faiblesses à connaître

 

Le pan stratégique du jeu Pokémon repose sur cette équation entre tous les types de Pokémon. Lors des combats, vous vous rendrez vite compte qu’il est plus efficace de favoriser des attaques d’un type particulier pour venir à bout d’un autre type de Pokémon. Les rapports de force se font assez logiquement.

Par exemple : Eau très efficace sur Feu, Feu sur Plante, Plante sur Eau, Fée sur Ténèbres, Insecte sur Plante, Spectre sur Psy, Roche sur Glace, Feu sur Glace, etc. Voici un tableau récapitulatif sur l’efficacité ou non de chaque type.

 

Source : Breakflip.com

Source : Breakflip.com

 

 

Que penser de cette nouvelle génération de Pokémon ?

 

L’introduction du joueur dans la nouvelle région de Galar permet la mise en place de ce que l’on appelle les terres sauvages. C’est une sorte de plateau de chasse avec différents niveaux de Pokémons à capturer selon la zone investie ainsi que pas mal de collectibles à récolter. Vous aurez l’occasion de croiser des antres conçus pour des raids Dynamax à plusieurs joueurs (ou IA) face à des Pokémons et ainsi récupérer plus d’objets ou de Pokémons rares. Ces terres sauvages sont par contre un peu vides ou paraissent un peu faussement remplies (« comme du beurre que l’on aurait étalé sur une tartine trop grande » disait un certain Bilbon Sacquet).

Les combats Dynanax sont également inédits et reposent sur le principe d’arène avec des Pokémons XXL lançant des attaques plus dévastatrices que la normale. Vous avez alors la possibilité de prendre cette forme Dynamax ou de tenter l’expérience (pas très conseillé quand même…).

La Nintendo Switch permet de mettre une belle 3D et un mouvement de caméra sur un jeu longtemps proposé en vue du dessus. Un bond en avant pour la série ! Sans être techniquement irréprochable (certaines animations d’attaques sont particulièrement datées et les Pokémons apparaissent parfois au compte à l’écran), le design artistique attire l’oeil. Le charme opère sans aucun souci et il est plaisant d’évoluer parmi tous ces Pokémons avec ce confort visuel (que ce soit en nomade ou sur la TV).

 

Adapté aussi bien au jeune public qu’aux adeptes de la première heure, ce Pokémon plaira au plus grand nombre et assume une identité reprise en partie sur Pokémon Let’s Go. On regrettera peut-être une simplification un peu trop prononcée de notre progression (soins trop réguliers, boîte PC accessible à tout moment, exploration sans grande difficulté et parfois trop linéaire, challenge assez limité). Il n’empêche que c’est un jeu efficace et agréable à parcourir.

Le premier week-end de commercialisation a été un nouveau record pour un lancement sur Nintendo Switch avec près de 6 millions d’exemplaire Pokémon Epée/Bouclier vendus à travers le monde !

 

 

facebooktwittergoogle_pluspinterest